Pierre-Laurent Cassière

France 1982

Influencé par des domaines variés allant de l’archéologie des médias à l’architecture, en passant par les sciences physiques, la musicologie ou la physiologie, le travail de Pierre-Laurent Cassière se concentre en premier lieu sur des expériences perceptives liées au mouvement. Entre sculpture cinétique, cinéma élargi et installation sonore, ses œuvres proposent des situations contemplatives paradoxales jouant avec les limites de la perception.

Né en 1982, diplômé de la Villa Arson, ENSA de Nice, en 2005, puis d’un DEA de l’Université de Liège (BE) l’année suivante, son travail a depuis été présenté dans des institutions telles que : Hong Kong Arts Centre (HK), LACE, Los Angeles (US), SMAK, Gand (BE), Palais de Tokyo et Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, TENT, Rotterdam (NL), Palais Thurn & Taxis, Bregenz (AUT), Paco das Artes, São Paulo (BR), Kunstverein de Stuttgart (DE) ou encore OCT Art & Design Gallery, Shanghai et Shenzen (CN). Il participe également de manière régulière à des festivals internationaux d’art médiatique, de cinéma expérimental ou d’art sonore.


Pierre-Laurent Cassière

Schizophone II
Sculpture Prothèse acoustique, Plastique, néoprène, feutre 15cm×20cm×50cm
2013

This sculpture is an acoustic prosthesis altering one’s listening habits of the sonic environment. It reveals how our ears are continuously used not only as communication devices but also as orientation tools.
Improved version of the 2006 first Schizophone, the two plastic cones focus on sounds coming from each side of the listener. By both amplifying sounds and splitting perception of left and right ears, the instrument creates a strange stereophonic effect on the soundscape and reveals soft sounds usually unheard. By its unusual way of moving and adopting specific listening postures, the user modifies its attitude and relationship to space.

请将手机竖屏观看